Comment briser la glace et se protéger en cas de violences conjugales ?



Alors que nous sommes au 21 ème siècle, les violences conjugales refont surface et deviennent d'ailleurs plus récurrentes. L'Afrique aura certainement battu le record de cas de violences conjugales dont certaines conduisant même à la mort. Des chiffres alarmants poussent à s'interroger sur le quotidien de ces victimes de violences conjugales et connaître les réactions à adopter face à un conjoint violent. Que faut-il faire dans ce genre de cas ? Quels sont les pouvoirs de la femme battue ? Comment s'en sortir ? Tant de questions qui méritent d'être bien élucidées pour sauver des vies.


Les violences conjugales se définissent comme un comportement de totale emprise exercée par un individu sur son conjoint. Une tyrannie qui peut s'exprimer de différentes façons : psychologique, verbale, et même sexuelle. Ces actes virent généralement à la violence physique. C'est cette brutalité que la majorité des gens retient, car elle en est la forme la plus visible.

Prendre conscience de la situation

Refus de voir les choses en face ou l'espoir que « les choses vont s?arranger », culpabilité : pour les femmes qui subissent des violences conjugales, le premier pas pour s?en sortir est la prise de conscience de la situation. Les victimes ont pour cela généralement besoin de l?aide d?un proche, d?une association ou d?un professionnel, d?abord pour briser le silence, ensuite pour entendre qu?elles ne sont pas responsables et qu?elles ont des droits. 

Prendre conscience, c?est aussi simplement savoir ce qu?est la violence conjugale, qui ne se limite pas aux coups. Les formes de violences peuvent en effet être multiples : sexuelles, verbales (insultes, menaces), psychologiques, matérielles, la liste est malheureusement sans fin. 


Appeler au secours, obtenir une protection

Une femme peut à tout moment demander une protection contre le conjoint (ou l?ex-conjoint) violent. Dans l?urgence, il ne faut pas hésiter à appeler l?un des services dédiés, que soit la gendarmerie ou la police entre autres. Se mettre à l?abri est également une nécessité, sachant que dans ces conditions, les victimes ont tout à fait le droit de quitter le domicile conjugal.


Déposer plainte

Le dépôt de plainte constitue une étape délicate, mais néanmoins nécessaire, puisqu?il déclenche les mesures de protection. Il peut se faire à tout moment, que la victime soit ou non en possession d?un certificat médical, que les faits soient récents ou anciens. Se rendre au commissariat ou à la gendarmerie, beaucoup de femmes appréhendent ce moment, craignant d?être jugées ou mal reçues.


Faire constater ses blessures

En cas d?agression physique ou/et sexuelle, un certificat médical de constatation constitue une preuve. Il est délivré par un médecin généraliste ou à l?hôpital. La consultation est donc une étape nécessaire même si elle peut, rappelons le, se dérouler après le dépôt de plainte.

 

870 vues / afriquefemme

Commentaires


Notice: Undefined index: true_src in /var/www/html/application/modules/default/controllers/ArticleController.php on line 36

Notice: Undefined index: from in /var/www/html/application/modules/default/controllers/ArticleController.php on line 37