Séduction: Quels parfums porter pour être irrésistible ?



Le parfum est sans doute l'un des meilleurs amis de la femme coquette et élégante. En le portant, l'on laisse en même temps une sorte de message codé que doit décrypter les gens de notre entourage surtout du côté de la gente masculine. En cherchant à être irrésistible, c'est bien entendu pour notre propre plaisir mais également face à nos hommes. Rien de mieux que de sentir très bon en leur compagnie. Aujourd'hui, nous faisons un petit focus sur les meilleurs senteurs qui attirent le plus les hommes.


« Le parfum d’une femme est la forme la plus intense du souvenir » Signé Jean Paul Gerlain. Autant donc dire que le meilleur moyen d'attirer l'attention d'un homme, c'est de porter un parfum à l'allure bouleversante. Voici donc une liste de 3 senteurs incroyablement efficaces pour rendre un homme ivre de désir pour vous. 

1. La Rose

Elle est d'ailleurs beaucoup utilisée dans les poèmes et autre citations pour montrer son importance et sa capacité à captiver les hommes. De plus, la rose est une senteur aux vertus très apaisantes qui aurait d'excellentes capacités à réduire la colère et nervosité. Elle est donc parfaite pour adoucir, calmer, attendrir votre chéri. 


2. La Vanille 

Ce n'est pas un hasard si elle est utilisée dans les petits plats grâce à son odeur délicate et onctueuse. Qui plus est la vanille s'avère être en réalité un incroyable aphrodisiaque qui agirait étonnamment sur la libido. Son arôme attire comme l'aimant captive l'acier.


3. Le Muguet 

Cette plante est le numéro 1 des portes-bonheur en amour. Dans l'antiquité, le muguet fut le cadeau des amoureux qui était un signe de pureté et de clarté des sentiments. Nul doute dans ce cas de son pouvoir de séduction. 


1115 vues / afriquefemme

Commentaires


Notice: Undefined index: true_src in /var/www/html/application/modules/default/controllers/ArticleController.php on line 36

Notice: Undefined index: from in /var/www/html/application/modules/default/controllers/ArticleController.php on line 37